Comment se faire de l’argent avec 1000 euros ?

22
Partager :

La règle de 1 000 euros par mois fait partie d’un ensemble de règles conçues pour mieux préparer la retraite.

C’est très efficace, donc je vous conseille de l’utiliser.

A découvrir également : Comment connaître sa complémentaire retraite ?

La règle de 1000 euros par mois fonctionne comme suit : pour chaque 1000 euros par mois que vous souhaitez recevoir lorsque vous êtes à la retraite (ou arrêtez de travailler par exemple dans le cas de retraite anticipée), vous avez besoin d’un capital de 200 000€.

La règle de 1000 euros par mois en action

Regardons ensemble comment c’est fait :

A lire en complément : Quelles sont les crypto monnaies du futur ?

200.000€ x 6% (investissement moyen) = 12.000€

12.000 € divisé par 12 mois = 1000 euros par mois.

Pourquoi cette règle est-elle importante ?

La règle de 1000 euros par mois est importante, car elle vous permet de calculer en 3 secondes les tranches de revenus nécessaires pour rendre votre pension confortable et sans tracas.

Chaque tranche de 1 000€ est allouée à :

  • en plus des allocations ou des pensions
  • en plus des revenus provenant d’un second emploi, à temps partiel et d’autres
  • en plus de divers flux de revenus passifs que vous avez pu avoir.

Selon leur signification, le nombre de versements de 200.000 euros de capital sera plus ou moins important.

La règle ne change pas ; le montant de 1000 euros par mois est fixé. Pour chaque 1000 euros par mois supplémentaire que vous souhaitez, vous devrez être en mesure d’établir un capital de 200 000€.

Règle 200

La règle 200 est presque identique à la règle des 1000 euros par mois.

Il vous permet également de spécifier en une seconde combien d’argent vous avez besoin si le retour sur investissement est de 6% pour avoir un revenu mensuel donné.

Le principe fonctionne comme suit : revenu mensuel désiré x 200 = le montant à placer à 6%.

Imaginez que vous avez besoin de 2 000 euros par mois pour prendre votre retraite ou cesser de travailler : 2 000 x 200 = 400 000 euros nécessaires pour mettre à 6 % à ce moment-là.

J’aime cette règle parce que au moment de la retraite, ou quand vous arrêtez le travail (avant la retraite), rendement 6% est un investissement relativement prudent.

Il me semble qu’il s’agit là d’un principe réaliste.

Jacques et Julie ont 65 ans et prennent leur retraite. Ils reçoivent une pension de 1500€ mais veulent un revenu mensuel de 5000€ par mois pour obtenir une pension confortable et insouciante. Par conséquent, ils ont besoin d’un revenu supplémentaire de 3 500 €/mois. Par conséquent, ils doivent disposer d’un capital de 3 500 x 200 = 700 000€, qu’ils devront investir à 6%.

La règle 200 ne fonctionne qu’à un taux de 6%.

Calculez votre pension avec 3 règles

La règle des 1000 euros par mois et la règle des 200 sont, bien entendu, liées à ce dernier principe : la règle des 4%.

La règle des 4% a été introduite par l’analyste financier William Bengen, qui a constaté que les retraités pouvaient payer 4% de leur portefeuille chaque année (compensation pour l’inflation), pour ne jamais manquer d’argent avant 30 ans.

La revendication de Bengen a été réexaminée à plusieurs reprises par d’autres analystes et chercheurs.

Je suis un grand partisan de ce principe, non seulement parce qu’il a été prouvé, mais aussi parce qu’il simplifie le problème de la création d’un objectif de portefeuille.

3 règles se complètent et nous permettent de comprendre le même problème de différentes manières.

Beaucoup pensent que le rendement de 6 % est très élevé, mais c’est parce qu’ils n’investissent que dans des livres d’épargne qui leur font perdre de l’argent, ou dans une assurance-vie défensive, ce qui en fait surtout de l’argent pour ceux qui le vendent.

Un rendement de 6 % correspond à un investissement relativement diversifié et prudent.

Vous devez fait inclure ceci dans l’éclairage des 2 valeurs limites suivantes :

  • Hypothèse optimiste : En vertu de la règle de 4%, vous retirez en fait 4% du revenu chaque année sur le rendement total de 6% sur le capital investi (dividendes, intérêts, capitalisation).
  • Hypothèse pessimiste : chaque année, vous payez 4% de votre revenu sur le capital investi, mais malheureusement, il ne gagne rien parce que son rendement est nul.

Dans l’hypothèse pessimiste, le capital peut durer au moins 25 ans (100/4 = 25).

Vous n’aurez plus de capital, mais vous en bénéficierez pendant 25 ans.

Ce n’est plus si mal, n’est-ce pas ?

Cela peut suffire si vous prenez votre retraite à l’âge officiel de la retraite.

Mais il y a un moyen de faire beaucoup mieux

Supposons que vous vouliez arrêter de travailler et avoir l’impression de vivre encore 30 ou 40 ans.

Que se passe-t-il si vous voulez vous assurer d’avoir de l’argent jusqu’à la fin ?

L’hypothèse optimiste est cruciale pour l’excellent fonctionnement de la règle des 1000 euros par mois. Cela vous permettra de recevoir ce montant sur une vie, au lieu de seulement 25 ans.

Tout point de retour supérieur à 4% vous donnera la tranquillité d’esprit que vous pouvez profiter d’un revenu passif pour toujours, et recevoir 1000 euros par mois indéfiniment.

Mais je vous rappelle la réalité des chiffres : les performances du S&P 500 se situent en moyenne autour de 10%, ce qui se fait depuis des décennies et des décennies.

Voici qui devrait changer ta vision de ton livre d’épargne, non ?

Entre les 4% nécessaires et qui ne seront jamais à court de capital, et les près de 10% obtenus en moyenne par un fonds indiciel bien choisi, il y a beaucoup de marges.

Mais nous devons, bien sûr, surmonter cette aversion absurde face aux risques qui nous poussent à préférer être confiants de perdre de l’argent plutôt que de gagner de l’argent.

Récapitulations

Pour chaque tranche de 1000 euros par mois de revenus supplémentaires, vous devrez économiser et investir 200.000€.

Cette petite partie de la sagesse est facile à comprendre et à réaliser.

Cela vous motive à épargner et à investir chaque jour afin que vous puissiez prendre votre retraite confortablement, sans soucis, et surtout quand vous le décidez.

Partager :