Quelle sont les tâches d’un gestionnaire ?

Samedi dernier, j’ai donné ma conférence « Passez de manager à coach manager ! Les 9 piliers des grands leaders » aux diplômés de l’École de gestion de l’Université du Québec à Montréal.

Beaucoup d’entre eux ont posé de bonnes questions après le contenu offert, nous voyons que la succession se porte bien ! J’ai senti de leurs préoccupations que leur objectif est beaucoup autour de la performance en tant que gestionnaire. Ils veulent être bons et efficaces dans leur rôle.

A lire en complément : 5 choses importantes à considérer dans la décoration provinciale française

Mon rappel pour eux était celui que je partage avec tous mes clients, que ce soit en coaching individuel, en coaching d’équipe ou pendant mes ateliers de formation : les managers sont d’abord appelés à développer les humains et non les résultats !

Le rôle principal des gestionnaires est de développer les compétences et les compétences. Ce sera grâce à une équipe positive dans l’attitude et forte dans les compétences qu’ils atteindront les résultats. Malheureusement, trop souvent, j’observe que l’organisation est tellement concentrée sur la réalisation des objectifs qu’elle oublie le développement du facteur humain.

A lire également : Quelle société pour investissement immobilier ?

Avoir vous avez déjà essayé de vous produire quand émotionnellement vous n’étiez pas disposé à collaborer parce que vous étiez frustrant avec votre superviseur immédiat ou un coéquipier ? Avez-vous déjà été en mesure de répondre à vos attentes lorsque vous avez été délégué une tâche qui a attiré vos faiblesses ?

C’est le rôle du gestionnaire d’écouter où se trouvent leurs employés dans leur courbe d’apprentissage. Identifier leurs limites naturelles et leurs talents, développer leurs méthodes de travail et leur capacité à communiquer de façon saine et efficace afin de favoriser la collaboration et de faire progresser les dossiers et les résultats.

Si vous avez perdu de vue votre rôle de premier plan, il est fort probable que votre rôle a perdu de son sens. Vous vous êtes peut-être perdus dans les opérations quotidiennes, la tonne de réunions auxquelles vous êtes convoqué, les analyses et les rapports à produire plutôt que d’observer principalement sur le terrain comment vos équipes se comportent et évoluent et les amener à leur meilleur grâce à des conversations de coaching et des commentaires continus.

Quand a été votre dernier conversation avec vos employés pour parler de ce qui est bon ou pire pour eux ? Valider si les approches et méthodes de travail existantes favorisent l’efficacité et la productivité ? Pour donner une rétroaction et une reconnaissance sur les comportements et les résultats que vous avez observés ?

Si vous vous rendez compte de cette lecture que l’aspect humain de votre travail ne fait pas partie principalement de vos activités de gestion, il se peut que vous soyez fatigué pour ne pas dire épuisé, parce que vous êtes trop dans la « poutine » comme on dit au Québec, tellement dans les détails et les opérations. Vous ne gérez plus, vous effectuez des tâches. En vous concentrant sur les tâches, vous devenez un micro-manager et perdez la capacité de voir macro, c’est-à-dire la capacité de prendre du recul pour voir les perspectives élargies sur l’évolution de vos ressources humaines et donc sur l’évolution des résultats de l’organisation.

Les employés d’aujourd’hui sont engagés envers leur superviseur immédiat si ce dernier s’y engage. Pour effectuer, ils ont besoin d’un gestionnaire qui projets dans le futur et reste tout aussi lié au présent. Qui voit les choses d’un point de vue global et veille à ce que son équipe soit en mesure de prendre soin des détails. Qui sait reconnaître leurs talents et leurs délégués avec confiance et efficacité. Qui les amène à devenir la meilleure version d’eux-mêmes grâce à des compétences de coaching et de mobilisation.

Exercice coach comment pourriez -vous amener votre rôle de développeur de talents et de compétences à l’avant-garde ? Quelles conversations avez-vous besoin d’avoir avec votre organisation, vos collègues et vos employés pour ce faire ? Que faut-il arrêter de faire pour faire plus de place à l’aspect humain au quotidien ? Que devriez-vous commencer à faire ? Et surtout, qui devriez-vous commencer à être ?

Bonne réflexion !

Chaudement, Chantal

© Tous droits réservés. Ce texte a été créé et écrit par Chantal Binet — Coach Inc. Si vous souhaitez le partager, nous vous demandons de le publier dans son intégralité et en citant sasource.

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons