Qu’est-ce qu’une SCI familiale ?

La société civile immobilière ou SCI est une entreprise dont le but est de construire, d’acquérir ou de gérer des biens immobiliers, aux fins de la location ou de la mise à disposition gratuitement, à des tiers. En tant que société civile, il est strictement interdit à un SCI d’acheter des bâtiments pour la revente ou de louer des meubles parce que ces activités constituent des actes de commerce. Family SCI est une société civile immobilière dans laquelle, les différents partenaires sont liés par des relations subsidiaires ou un PACS.

Créer un SCI en ligne

A voir aussi : Comment ouvrir une petite entreprise en France ?

Pourquoi créer un SCI familial ?

Lorsque l’immobilier appartient à plusieurs membres de la même famille, l’établissement d’une SCI familiale est de loin la meilleure solution actuellement disponible, pour une bonne gestion et un transfert avantageux de richesse. Il permet également de réaliser des économies d’impôt.

Les avantages d’une SCI familiale

L’établissement d’une ISC familiale est un moyen efficace d’éviter les dangers associés à la situation indivise affectant les biens immobiliers et les biens de transmission judicieuse. De plus, comme tout SCI, il bénéficie d’un avantage fiscal.

A lire en complément : Quelle aide en plus de AAH ?

Lorsque des biens immobiliers sont détenus de façon indivisible entre des membres de la famille, y compris par un couple, certains risques peuvent survenir pendant la séparation. En cas de divorce, l’un des conjoints peut demander la vente des biens ou, au décès de l’un des conjoints, le conjoint survivant peut voir certains de ses droits éteints, si le défunt a des titulaires de droits de priorité. Avec un SCI familial, il est impossible de mettre en vente, car chaque conjoint ne pourra revendiquer les droits sur les actions qu’il détient.

En cas de transmission de l’héritage, la création d’une SCI familiale empêche l’héritage orageux de provoquer le démantèlement d’un patrimoine. En effet, avec le SCI, les droits de chaque héritier ne sont que des actions et non une fraction d’un bien immobilier. En outre, d’un point de vue fiscal, SCI permet de réduire et de répandre au fil du temps, le fardeau fiscal d’une succession.

Si les actifs du SCI proviennent d’actifs privés et sont donc imposés à titre d’impôt sur le revenu, il bénéficie pleinement des avantages de la loi SCELLIER, par exemple.

Les inconvénients de la mise en place d’une SCI familiale

La création d’une ISC familiale a des limites et des contraintes.

En termes de limites, certaines transactions telles que la location meublée ou les achats pour la revente, sont interdites par la loi, car elles sont considérées comme des activités commerciales.

En ce qui concerne les contraintes associées à la mise en place d’un SCI familial, nous désignons :

  • l’obligation de tenir des comptes régulièrement mis à jour ;
  • l’impossibilité de bénéficier de prêts bancaires immobiliers incitatifs réservés aux personnes physiques, comme le prêt à taux de 0 % ou l’utilisation d’un régime d’épargne-logement ;
  • étant soumis de facto, à certains impôts tels que le droit à la préemption urbaine ou l’imposition de la fortune les gains en cas de contribution en nature de biens immobiliers, en raison du transfert ;
  • les membres d’une famille IBS sont tenus de fournir en permanence la preuve de l’existence et du fonctionnement réels de la famille IBS.

Comment créer une SCI familiale ?

Les formalités de création d’une SCI familiale sont les mêmes que pour un SCI conventionnel. Tout d’abord, les statuts doivent être rédigés, puis procéder au greffe du tribunal de commerce.

Créer un SCI en ligne

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons