Investir en SCPI : Les réponses à vos questions

5
Partager :

Pour diversifier votre patrimoine immobilier, on peut vous proposer l’investissement en SCPI. Ce dernier semble d’ailleurs afficher de nombreux avantages : il est plus accessible et il a une fiscalité avantageuse. Avant de vous lancer, il faut comprendre son fonctionnement et sur ceci, vous avez sûrement plusieurs questions. Dans cet article, nous allons vous apporter des réponses à quelques-unes de vos interrogations.

A lire aussi : Est-il possible de perdre de l'argent avec une SCPI ?

Un investissement en SCPI, c’est quoi exactement ?

Pour investir dans l’immobilier, vous n’êtes pas obligé d’agir de votre propre compte en ayant recours à un emprunt, en achetant un bien et en le louant. Il y a bien une autre alternative qui est plus avantageuse : l’investissement en SCPI ou dans une société civile de placement immobilier. Ce type de structure acquiert un patrimoine immobilier locatif et assure sa gestion. C’est à partir de l’argent des investisseurs et des épargnants qu’elle va acheter ce patrimoine. Dans une SCPI, c’est vous qui êtes l’investisseur ou épargnant, ce qui veut dire que vous êtes propriétaire d’une partie du parc immobilier de la SCPI.

Comment la SCPI fonctionne-t-elle exactement ?

Il faut comprendre que le fonctionnement de la SCPI se repose sur la gestion collective immobilière pour le compte des tiers. Pour faire simple, elle récolte le capital auprès des investisseurs et des épargnants pour l’investir par la suite dans des biens immobiliers. Ces investisseurs et épargnants sont pour elle des associés. En contrepartie de ces sommes engagés, ils reçoivent des parts de la SCPI. Ils percevront ainsi des revenus réguliers, notamment les loyers générés par les actifs immobiliers.

A découvrir également : Les meilleurs conseils pour la réparation d'une toiture

Pourquoi privilégier la SCPI à un placement immobilier ?

Même si l’épargnant a une grande part dans la SCPI, il n’intervient vraiment pas sur le terrain. C’est la SCPI qui assure la gestion de son patrimoine, et ce, dès l’élaboration de la stratégie d’investissement jusqu’au traitement fiscal des revenus locatifs. En investissement en SCPI, on parle également de mutualisation des risques. Ceci dit, en cas de difficultés par rapport à l’investissement locatif comme une vacance locative ou un impayé de loyer, tous les autres investisseurs supportent aussi ces difficultés. Vous pourrez quand même recevoir un certain montant. La SCPI vous donne aussi la possibilité d’avoir accès à différents marchés immobiliers.

Qu’en est-il de l’encadrement et du contrôle de la gestion de la SCPI ?

On peut comprendre que vous êtes soucieux de la gestion de ces types de structures. Cependant, rassurez-vous : elle est encadrée par des dispositions légales et des réglementations. Il y a même des entités qui vérifient le respect de ceux-ci. On peut par exemple citer l’Autorité des marchés financiers qui surveille la régularité des opérations réalisées sur les parts de la SCPI. Il y a également l’Assemblée générale et le Conseil de surveillance de la SCPI ainsi que les commissaires aux comptes et les évaluateurs immobiliers.

Qu’est-ce qu’il faut vérifier avant d’acheter les parts proposées par une SCPI ?

Avant de passer à l’acquisition des parts proposées par une SCPI, il est important de vérifier certains points dont :

  • Le patrimoine de la société : jetez un coup d’œil sur les biens qu’ils disposent déjà ainsi que les investissements effectués,
  • Le système de gestion locative comme le taux d’occupation, les locaux vacants ainsi que le renouvellement des baux,
  • Le marché des parts et l’évolution du capital : profitez-en pour bien lire les conditions des retraits et des cessions de parts,
  • La performance financière : vérifiez le résultat de la société ainsi que le mode de traitement fiscal des revenus locatifs.

Y a-t-il différents types d’actifs immobiliers dans lesquels on peut investir avec la SCPI ?

Il faut comprendre qu’on distingue deux grandes familles de SCPI. On a d’un côté les SCPI classiques qui sont mis dans les locaux immobiliers du secteur tertiaire. Certaines structures peuvent même indiquer qu’elles sont spécialisées dans un secteur bien spécifique comme les murs de magasins. D’un autre côté, on a les SCPI fiscales qui regroupent les logements neufs ou restructurés.

Si vous avez d’autres interrogations sur l’investissement en SCPI, il serait judicieux de contacter directement la structure qui vous intéresse. Elle apportera toutes les réponses nécessaires et vous expliquera comment vous pouvez faire l’acquisition des parts.

Partager :