Qui touche la prime Macron ?

18
Partager :

L’ ordonnance n° 2020-385 du 1er avril 2020a modifié les termes de la prime de pouvoir d’achat exceptionnelle (dite « Macron Prime ») pour 2020. Qu’est-ce qu’il s’agit ? Qui peut en bénéficier ? Dans quelles conditions et pour quel montant ?

Qu’ est-ce que la prime Macron ?

En 2019, le Président de la République Emmanuel MACRON a autorisé les employeurs à payer une prime maximale de 1 000 euros exonérée de l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales. Plus de 5,5 millions d’employés en ont bénéficié. Cette prime exceptionnelle a été immédiatement appelée « prime Macron » dans les médias. Les salariés ont reçu en moyenne 400 EUR au titre de la prime Macron.

A lire aussi : Quelle aide en plus de AAH ?

L’ ordonnance n° 2020-385 du 1er avril 2020 a prolongé le montant et les conditions d’octroi de cette prime pour 2020. L’objectif ? Donner un peu plus de pouvoir d’achat aux employés en cette période particulière du coronavirus.

A découvrir également : Quelques astuces pour payer moins cher le parking d’aéroport

Qui peut bénéficier du Macron prime ?

Cette prime peut être versée à tout salarié dont la rémunération est inférieure à 3 SMIC annuel (18,254,60 x 3 ou 54,763,80 EUR brut pour 2019 ) à condition qu’elle ne se substitue pas aux augmentations de rémunération ou aux primes prévues.

Ainsi, les salariés sous contrat de travail peuvent bénéficier de la prime Macron, notamment :

  • Le CDI,
  • Les CDD,
  • Contrats d’apprentissage et de professionnalisation
  • Contrats de construction ou d’exploitation,
  • Contrats de travail temporaire.

Les stagiaires sont exclus de la prime Macron puisqu’ils n’ont pas de contrat de travail.

Combien coûte la prime Macron ?

Le montant de la prime peut être d’un maximum de :

  • 1000 EUR dans les entreprises qui n’ont pas signé d’intérêt
  • 2000 EUR dans les entreprises qui ont signé un accord d’incitation (accord existant ou conclu avant le 31 août 2020)

Combien de temps la prime Macron peut-elle être payée ?

La prime Macron doit être payée avant le 31 août 2020.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de la prime Macron ?

Pour être admissible à la prime Macron, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • Le salarié doit avoir un salaire inférieur à 3 SMIC (sur les 12 mois précédant le paiement) (soit 54,763,80€).
  • L’ employeur ne doit pas remplacer une augmentation, un élément salarial ou une autre prime par la prime Macron. Par conséquent, cela ne devrait pas remplacer un treizième mois ou des avantages perçus précédemment.

Si l’employeur souhaite payer jusqu’à 2 000 euros, un contrat d’incitation doit être signé dans l’entreprise avant le 31 août 2020 (sauf s’il existe déjà un accord incitatif). Cet accord d’incitation peut être d’une durée inférieure à trois ans, mais doit être d’au moins un an. Le Ministère du travail a créé un avocat en droit du travail sur son site Web pour la signature de ce type d’accord.

Qu’ est-ce qu’un accord incitatif pour payer Macron Bounty ?

implication dans les entreprises est un mécanisme facultatif qui permet aux employés de participer aux résultats et aux performances de l’entreprise en payant des primes. L’ incitation bénéficie de certains avantages fiscaux et sociaux L’ (déductions fiscales et exonérations fiscales) pour les entreprises et les salariés. Mais pour ce faire, elle doit avoir un caractère collectif, c’est-à-dire que tous les salariés (titulaires d’un contrat de travail) doivent en bénéficier.

Une condition d’ancienneté peut être introduite (parfois 3 mois d’ancienneté sont requis).

L’intérêt est établi dans les entreprises par convention (collective ou signée avec le Comité Social et Economique ou ratifié par une majorité des 2/3 des salariés), généralement pour une période de 3 ans, mais la prime Macron permet de réduire cette période à un an pour les entreprises de moins de 11 les employés. Pour faciliter l’établissement de la convention d’admission, les PME et les PME qui signent pour la première fois un incitatif pourront le faire sous la forme d’une déclaration unilatérale de l’employeur (DUE) sans avoir à consulter les employés.

Il convient de noter que le montant de la prime peut être ajusté en fonction des bénéficiaires en fonction des « conditions de travail liées à l’épidémie de Covid-19 ». Ce critère de modulation doit alors être inclus dans la convention collective ou dans la décision unilatérale de l’employeur fixant la prime.

La prime Macron est donc une avantage pour les salariés et les entreprises, mais les conditions doivent être respectées pour bénéficier des exonérations fiscales et sociales. N’hésitez pas à consulter un avocat du travail pour mettre en œuvre la prime Macron dans votre entreprise.

Laissez ce champ vide si vous êtes humain :

Partager :