Changer l’assurance de prêt : la démarche à suivre

99
Partager :
Changer l’assurance de prêt la démarche à suivre

Obligatoire, l’assurance emprunteur représente dans la plupart des contrats près de 15 % du coût total du prêt. Heureusement, il est possible de la faire baisser en souscrivant des offres d’assurance plus avantageuses. Libres de changer leur assurance de prêt à tout moment, les consommateurs sont tout de même tenus au respect d’un processus qu’il convient de bien maîtriser. Voici l’essentiel à savoir sur la démarche de changement d’assurance de prêt.

Trouver des offres d’assurance intéressantes

La première chose à faire pour changer d’assurance de prêt est de rechercher de nouvelles offres d’assurance. Les sociétés d’assurance étant très nombreuses aujourd’hui, les offres d’assurance de prêt pullulent sur le marché. Les consommateurs n’ont ainsi aucune difficulté à en trouver. Néanmoins, le vrai défi pour eux, c’est de trouver des offres d’assurance avantageuses.

A lire également : Comprendre les effets d’age sur les cotisations de votre mutuelle

En effet, le changement d’assurance est dans la plupart des cas motivé par la volonté de faire baisser le coût total de l’assurance. L’idéal à cette étape, c’est alors de dénicher le maximum d’offres intéressantes. Il suffira ensuite de les mettre en concurrence pour choisir la meilleure assurance emprunteur.

Sélectionner une assurance de prêt acceptable

L’astuce la plus efficace pour trouver les offres d’assurance intéressantes sans se déranger est le recours à un courtier en assurance. Lorsqu’il est contacté, le spécialiste prend toutes les informations utiles sur le contrat d’assurance du consommateur et sa situation personnelle. Ensuite, sur la base de ces données, il se charge de lui trouver la meilleure assurance de prêt.

A lire également : Quelle est la seule assurance obligatoire ?

l’assurance de prêt la démarche à suivre

Le code de la Consommation encadre les consommateurs dans le choix de leur nouvelle assurance. Cette dernière doit obligatoirement présenter les mêmes garanties que celle actuellement en cours. Cette règle assure aux consommateurs la souscription d’une assurance de prêt équivalente ou avantageuse comparativement au contrat en cours.

Souscrire la nouvelle assurance de prêt

Après le choix de sa nouvelle offre d’assurance, le consommateur prend contact avec la société d’assurance qui la propose. Il exprime son désir de souscrire à l’offre et se voit proposer un contrat. Cette démarche peut aussi être prise en charge par le courtier. Le consommateur n’aura simplement qu’à souscrire à la nouvelle assurance. La souscription est essentielle, car elle est importante à la résiliation de l’assurance de prêt en cours.

Résilier l’assurance de prêt en cours et procéder au changement de l’assurance de prêt

Pour que le changement de l’assurance de prêt soit valide, le consommateur se doit de résilier son assurance en cours. Généralement, elle est proposée par la banque auprès de laquelle a été réalisée le prêt. Pour résilier, l’assuré dispose de plusieurs options assez pratiques suivant les dispositions de l’article L.113-14 du Code des assurances.

Les approches les plus utilisées par les consommateurs sont la déclaration au siège de l’assureur et la notification à distance. La demande de résiliation s’accompagne du nouveau contrat d’assurance. La banque l’analyse et vérifie l’équivalence des garanties et du niveau de couverture afin de valider la résiliation. Un délai de 10 jours ouvrés lui est accordé pour donner sa réponse.

Lorsque la couverture proposée dans le nouveau n’est pas équivalente à l’assurance en cours, la banque s’oppose. Elle doit toutefois motiver son refus. Lorsque le nouveau contrat propose des garanties équivalentes, la banque résilie l’ancien contrat et procède au changement de l’assurance de prêt dans le contrat.

Partager :