Quel est le but de l’assurance-vie ?

98
Partager :
assurance-vie

L’assurance-vie est une sorte de contrat par lequel l’assureur verse un capital au souscripteur en contrepartie des paiements de primes mensuels. C’est l’un des contrats d’assurance les plus prisés par la population en raison de ses différentes garanties. Si vous souhaitez en savoir plus sur son but réel, lisez ce qui suit.

Pour avoir une épargne

L’épargne est l’une des options financières les plus plébiscitées par la population. L’assurance-vie fait partie des contrats qui proposent cette option avec un certain nombre d’avantages qui vont avec.

A découvrir également : Comment signaler une perte d'emploi aux impôts ?

Ainsi, en optant pour ce contrat d’assurance, vous pouvez augmenter votre capital en toute sécurité et simplicité. Vous avez également la possibilité de constituer une épargne récupérable qui peut vous servir ou qui peut aider un proche dans le besoin en cas de décès.

Par ailleurs, avec ce type de contrat, vous pouvez effectuer un réinvestissement en bourse. Cela peut donc vous permettre de créer d’autres sources de revenus plus conséquents.

A lire aussi : Quelles garanties pour une assurance prêt immobilier ?

Il est ici important de savoir que l’assurance-vie qui vous permet d’avoir un fonds d’investissement est plus risquée. En effet, cette option peut vous générer assez de revenus tout comme elle peut vous faire perdre tout votre capital. 

Pour avoir une fiscalité avantageuse

Les personnes qui souscrivent à l’assurance-vie peuvent bénéficier d’une fiscalité très avantageuse. Dans la réalité, les intérêts générés sont soumis à une faible imposition. Il s’agit du PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique). Ainsi, que vous ayez manifesté le besoin de retirer en partie ou en totalité la somme disponible, il vous est appliqué ce prélèvement.

À titre d’exemple, si vous entreprenez de retirer vos fonds d’un contrat d’assurance-vie ayant duré 8 ans, le PFU appliqué est de 7,5 %. Il convient toutefois de savoir que le montant global dans ce cas doit être inférieur à 150 000 euros.

D’un autre côté, si le contrat a une durée de moins de 8 ans, le PFU appliqué s’élève à 12,8 %. L’assurance-vie est donc l’une des options les plus avantageuses en termes de prélèvement.

Elle permet de transmettre un patrimoine

assurance-vie

L’assurance-vie a plusieurs buts. Parmi ceux-ci se trouve l’anticipation de la succession. Dans les faits, ce contrat permet au bénéficiaire d’éviter les règles civiles et fiscales mises en œuvre en matière de succession. C’est donc l’un des meilleurs moyens d’échapper au principe du droit de succession qui impose des montants parfois désobligeants.

Pour avantager un conjoint

Un autre but de l’assurance-vie est d’avantager son conjoint. Il existe en réalité des couples mariés qui sont sans contrat. Pour donc assurer une part d’héritage plus élevée que ce qui devrait revenir à son ou sa partenaire, il convient d’y souscrire.

Il est toutefois important de savoir que le souscripteur ne doit pas mettre une grande partie de son patrimoine en assurance-vie. Ce faisant, les héritiers peuvent protester cela après décès dans l’optique de faire introduire de nouveau ces primes dans la succession.

Par ailleurs, vous pouvez souscrire à une assurance-vie dans le but de protéger votre concubin. Étant donné que vous n’êtes pas légalement marié, celui-ci ne dispose pas des droits de succession. C’est donc un moyen de le couvrir en cas de décès imprévu. Si vous avez des héritiers, assurez-vous de ne pas exagérer dans le montant des primes versées.

Pour préparer sa retraite

Un autre but de l’assurance-vie est la préparation de la retraite. Le processus de versement des cotisations peut se faire de manière progressive. L’épargnant n’est pas soumis de ce fait à un régime spécial de versement de prime obligatoire.

Un autre point à souligner avec l’assurance-vie est que l’épargne reste intacte, ce qui n’est pas le cas avec le Perp ou le Perco. Ainsi, une fois à la retraite, l’assuré peut s’offrir des revenus supplémentaires en retirant son argent de deux manières.

La première option peut être un retrait partiel de temps à autre. Cela sert par exemple à combler certains besoins financiers. La seconde manière consiste à effectuer des retraits réguliers et automatiques.

Somme toute, il est à retenir que le but de l’assurance-vie est multiple et varié. Vous devez donc en fonction de cela faire le choix de l’option qui vous arrange.

Partager :