Les meilleurs taux pour un investissement locatif

24
Partager :

Un investissement immobilier locatif est l’achat d’une maison ou d’un appartement que vous effectuez pour en tirer un loyer. Différent de l’investissement dans l’immobilier en tant que résidence principale, ce type d’investissement reste une valeur sûre surtout pour préparer sa retraite par exemple. Mais qu’en est-il des différents taux à prendre en compte pour investir ?

Investir dans l’immobilier locatif : Effectuer une simulation d’emprunt

Quand vous désirez louer des biens immobiliers, plusieurs paramètres sont à prendre en considération, surtout votre capacité d’emprunt. Il s’agit de la valeur maximum à emprunter sur une période donnée pour investir dans votre patrimoine.

A lire également : Quelle est la somme maximal pour payer en espèces ?

Pour effectuer une simulation de prêt sur vos programmes immobiliers, vous devez vérifier :

  • La demande locative dans l’emplacement prévu pour vous constituer un patrimoine ;
  • Le prix des locations ;
  • Le prix d’achat au m2.

Comme il s’agit d’acheter un bien dans le but de le louer, la question de l’apport est différente de l’achat d’un immobilier neuf dans le but d’y vivre. Minimiser l’intérêt permet de maximiser le rendement et vous faire profiter de l’effet de levier du crédit tout en profitant des intérêts qui sont déductibles des loyers que vous allez recevoir. 

A lire aussi : Quelle assurance pour une voiture de plus de 10 ans ?

Généralement, les banques demandent un apport personnel à hauteur de 10% pour investir dans l’immobilier. 

Effectuer un achat et u investissement locatif sans être propriétaire : Est-ce possible ?

Vous souhaitez investir dans un bien mais vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale ? Cela est possible et vous permettra de dégager des revenus afin de financer vos projets et bénéficier d’avantages fiscaux.

Certes c’est une situation moins courante, mais qui tend à se généraliser. Dans ce cas, il faut se renseigner sur la rentabilité de son budget. Cela est important car la banque peut vous refuser le crédit si le taux d’endettement dépasse les 35%.

Chez www.carre-investisseur.fr vous en saurez plus sur l’investissement locatif.

Le rendement locatif à prévoir

Quand vous fates un investissement locatif, il faut maximiser sa rentabilité. Généralement, une bonne rentabilité varie de 2 à 7%, en fonction du type de votre bien, de sa taille et de la gestion locative. En plus, en fonction des dispositifs fiscaux, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt !

On retrouve la rentabilité brute correspondant au loyer en 12 mois divisé par le prix d’acquisition * 100 ; ou la rentabilité nette qui inclut aussi la taxe foncière et les charges non déductibles.

La durée à choisir pour investir en immobilier

Si vous bénéficiez de taux bas, vous aurez plus de confiance en votre investissement immobilier. Aujourd’hui, le marché de l’achat immobilier ne cesse de prendre son envol, notamment grâce aux nombreux dispositifs de défiscalisation comme la Lo Pinel, LMNP, la loi Malraux ou encore Censi Bouvard.

Pour les personnes désirant se constituer un patrimoine immobilier dans le but de le louer, il faut être attentif à la durée du crédit afin d’optimiser le pouvoir d’achat et garantir la rentabilité du projet d’investissement.

Les mensualités à prévoir pour l’immobilier locatif

C’est la durée du prêt immobilier qui évaluera la valeur des mensualités que l’investisseur doit rembourser. Plus elle est courte, plus les mensualités sont importantes. Attention pourtant que vous risquez de dépasser le taux d’endettement de base de votre bien immobilier qui est de 33%. A contrario, pour une durée plus longue, les mensualités seront moindres, ce qui aura moins d’impact sur vos dépenses au quotidien.

Le taux d’intérêt de votre investissement locatif

Pour un immobilier ancien ou un logement neuf, plus les durées sont raccourcies, plus le taux d’intérêt de votre placement immobilier est avantageux. Pour un emprunt au moment de réaliser un investissement remboursable sur 10 ans, le taux peuvent monter jusqu’à 1.40% contre 1.65% sur une durée de 15 ans. 

2

Partager :