Organiser votre retraite, étape par étape

457
Partager :

Pour avoir une retraite paisible, il est incontournable de bien l’organiser. Pour cela, vous devez organiser votre retraite dès votre entrée en activité. Cette organisation rigoureuse vous permettra de traverser la vie professionnelle jusqu’à votre départ à la retraite sans avoir à vous stresser. Découvrez dans ce guide comment organiser votre retraite étape par étape jusqu’à votre départ de la vie professionnelle.

Créer un compte de retraite

Pour une retraite heureuse, la première action à faire dès votre entrée dans la vie professionnelle est de créer un compte de retraite. Ce dernier vous permettra d’y mettre vos épargnes de retraite pendant le temps que durera votre carrière professionnelle. Cela est valable, quel que soit l’âge que vous aurez à votre entrée dans la vie professionnelle et à votre départ à la retraite.

A lire aussi : Est-ce que les retraites ont droit à l'APL ?

En réalité, le compte de retraite est destiné à accueillir toutes vos épargnes qui permettront de vous assurer des droits de pension. En d’autres termes, il s’agit de tous les trimestres gagnés dans le cadre du régime de base des retraites.

Ces trimestres incluent 4 cotisations par an si le futur pensionnaire possède un salaire suffisant qui lui est versé lors de la période d’activité professionnelle. Cela concerne aussi les points gagnés dans le cadre du régime complémentaire.

Lire également : Optimisez votre avenir financier : Commencez dès maintenant à préparer votre retraite

Avoir un relevé de carrière et un relevé de situation

Le relevé de situation de carrière et le relevé de retraite sont des documents très importants que doit avoir en sa possession un travailleur qui souhaite se bâtir une retraite heureuse. Ils permettent de suivre votre carrière depuis vos débuts professionnels jusqu’à votre départ à la retraite.

Ces documents présentent un état des lieux de vos cotisations prélevées sur vos revenus et destinées à alimenter vos pensions de retraite. Ils peuvent être consultés dans votre espace personnel sur le site de cotisation des pensions de retraite.

Dans ces documents, sont inscrits depuis la première embauche, les cotisations versées, les rémunérations et les validations de 1 à 4 trimestres pour le Régime de Base et les points pour le Régime Complémentaire.

En règle générale, le formulaire du relevé de situation doit être délivré à votre dernier lieu d’habitation, spécialement lorsque vous êtes dans la tranche d’âge comprise entre 55 et 60 ans. Mais il est recommandé de faire votre demande en ligne pour l’obtention de ce document vers la mi-avril de chaque année.

Cela vous facilitera la tâche en vous permettant de signaler d’éventuelles erreurs. Toutefois, le relevé de situation ne doit pas être confondu avec le relevé de carrière. Ce dernier se limite aux droits acquis dans le système sous-jacent des régimes de base.

Procéder à la vérification de vos trimestres

retraite

La durée d’assurance pour l’évaluation des retraites est exprimée en trimestres. Cet élément est très important dans le système actuel des régimes de retraite. En effet, la durée d’assurance implique de percevoir une rente calculée à taux plein.

Ces dernières années, la durée d’assurance n’a cessé de grimper. De ce fait, si vous êtes né dans les années 1958, 1959 ou 1960, il est fort probable que vous deviez avoir cotisé au moins 167 trimestres si l’on compte vos cotisations dans tous les régimes confondus. Une telle cotisation vous permettra d’avoir droit à une pension à taux plein.

Identifier votre date de taux plein

Il n’y a pas deux carrières identiques dans une même administration. En effet, l’expérience a démontré que les individus n’ont pas souvent les mêmes augmentations salariales aux mêmes périodes d’activité professionnelle. En conséquence, il est fort probable que vous puissiez atteindre le plein salaire à l’âge légal de départ à la retraite (62 ans).

Toutefois, cela peut arriver plus tôt ou plus tard en fonction de votre carrière. Vous devez donc vérifier sur vos fiches et calculer le moment précis où vous atteindrez le taux de plein salaire. Ceci, en tenant compte du nombre de cotisations trimestrielles que vous avez effectuées.

Le calcul du taux de plein salaire doit aussi prendre en compte les cotisations de droit de retraite acquis telles que les allocations payées du service militaire, ou encore la huitième part attribuée aux mères de famille salariées pour chaque enfant né avant 2010.

Ces informations sont utiles pour connaître les cotisations à percevoir à la retraite. Il est donc essentiel de bien faire le calcul en fonction de votre situation de carrière. Cela vous permettra de savoir si vous pouvez prendre un départ anticipé dès que vous aurez l’âge de 60 ans.

Cet âge de départ en retraite est prévu pour les personnes ayant eu une longue carrière. Autrement dit, il s’agit de celles disposant d’au moins cinq cotisations trimestrielles avant la fin de l’année de leurs 20 ans de service.

À cet effet, seules les cotisations trimestrielles au sens strict sont prises en compte, et non les majorations. Dans le cas contraire, la réglementation en vigueur pour les statuts des retraités ne considère que 4 trimestres maladie et chômage pour l’ensemble d’une carrière professionnelle.

Évaluer ses futures pensions

Une autre étape importante avant le départ à la retraite est l’évaluation des futures pensions. Cette phase est nécessaire afin de vous aider à situer convenablement votre date de départ. Cela permet de connaître le montant des futures pensions qui vous seront allouées en tant que retraité.

Partager :