Assurance hypothécaire : les conseils pour faire un bon choix

939
Partager :

Acheter une maison fait partie des plus grands investissements dans la vie d’un homme. Pour cette raison, il est important de souscrire une assurance hypothécaire.

Cette assurance vise essentiellement à protéger enfants et conjoints de bien de problèmes financiers suite au décès ou à l’invalidité du prêteur. Mais, comment bien choisir son assurance hypothécaire ?

Lire également : Assurance PNO : une obligation ?

S’intéresser au paiement de la prime

Il existe plusieurs types de primes à la signature d’un contrat hypothécaire. Concrètement, une prime d’assurance hypothécaire est un montant payé par le souscripteur.

Celui-ci peut être à versement unique, annuel ou encore échelonné sur toute la durée du contrat. En optant pour le premier cas, vous payez la totalité de la prime en une fois.

A lire également : Changer l’assurance de prêt : la démarche à suivre

Ce qui veut dire qu’il ne restera que l’emprunt à rembourser. Quant aux deux dernières, le versement est effectué selon les dispositions contractuelles.

Il serait donc judicieux d’en prendre connaissance afin de savoir si votre enveloppe financière conviendra au type de versement.

Comparer les offres

Des écarts de prix s’observent entre les compagnies d’assurance et entre les produits proposés par chacune d’elles. Il est essentiel de dénicher une bonne offre pour être protégé tout en payant le moins possible.

Il serait tout de même intéressant de souligner que souscrire un prêt hypothécaire n’oblige pas à contracter une assurance équivalente auprès de la même compagnie d’assurance.

En effet, les offres étant variée, vous êtes libres de choisir une compagnie qui propose des offres et intérêts attractifs. Cette étape de comparaison est nécessaire, car elle permettra de bénéficier du meilleur rapport qualité-prix.

N’hésitez pas à vous pencher sur le fonctionnement de la prime ainsi que les modalités de remboursement en cas de résiliation du contrat.

La répartition de la couverture, un détail à ne pas négliger

Pour chaque contrat d’assurance hypothécaire, il est possible pour le souscripteur de réaliser l’emprunt avec son conjoint.

En pareil cas, il est proposé plusieurs formules. Il s’agit notamment de la répartition 50 50, celle 75 25 et la répartition unique. La répartition 50/50 est celle dont le montant de l’assurance est partagé entre les deux conjoints.

La deuxième répartition est similaire à la précédente. Mais, celle-ci suppose le paiement d’une plus grande part par l’un des conjoints.

Dans les deux cas, l’assureur procède au paiement partiel de l’emprunt en cas de décès ou d’invalidité physique d’un conjoint. Par ailleurs, la répartition unique implique une couverture à 100 % de la part de l’assureur.

Faire attention aux exclusions de garantie

Les exclusions de garantie sont les cas de figure où l’assureur se rétracte du paiement partiel ou total de la somme. Elles sont contenues dans chaque contrat. Vérifier attentivement les exclusions de garantie est un bon moyen d’éviter les surprises.

L’âge, la nature de l’activité professionnelle et la situation géographique sont autant de facteurs qui peuvent constituer des exclusions de garantie.

Outre les exclusions de garantie, le souscripteur doit également être attentif sur le mode d’indemnisation et les délais de carence.

Ce n’est qu’en procédant ainsi que vous souscrivez un meilleur contrat d’assurance hypothécaire. En cas de difficultés, vous pouvez solliciter l’expertise d’un professionnel.

Partager :