Comment calculer la rentabilité d’un bien immobilier ?

6
Partager :

Chaque placement fait par une personne doit nécessairement être rentable. Une rentabilité permet de mesurer l’efficacité d’un investissement locatif. Son calcul se fait à travers différentes manières qui sont chacune cruciale pour un investisseur. Alors nous mettons à votre disposition cet article qui vous permettra d’en savoir plus sur le calcul de la rentabilité de l’ immobilier.

Différentes méthodes de calcul d’une rentabilité locative

Il existe plusieurs méthodes en matière de calcul d’une rentabilité, dont trois, principalement. 

A découvrir également : Qu'est-ce qu'un non résident fiscal ?

En premier lieu, nous avons une rentabilité brute. L’on obtient cette rentabilité en faisant le rapport du loyer par année par le coût du logement. Le résultat obtenu de ce calcul est par la suite multiplié par 100 pour avoir le résultat final. Il s’agit alors d’un rendement brut par an. Par exemple, l’achat d’un studio a été de 150.000€ et sa location est de 650€/mois. Nous avons alors : 650 × 12 / 150.000 × 100 = 5,2. Donc la location de ce studio rapporte 5,2% bruts.

Ensuite, nous avons une rentabilité nette de charges. C’est le second indicateur très utile. Pour l’obtenir, il faut reprendre le calcul précédent. Aussi, il vous faut retrancher la taxe foncière du loyer annuel. Cette taxe est en effet payée par vous, c’est-à-dire le propriétaire investisseur. En dehors de la taxe, vous retranchez également les frais de gestion et les charges qui ne sont pas récupérables sur le locataire. 

A voir aussi : Comment calculer la rentabilité nette ?

Considérons toujours l’exemple du studio. Supposons qu’on enlève 600€ de taxe foncière, 400€ de charges qui sont irrécupérables et 10% de frais de gestion. Nous aurons comme nouveau loyer annuel 6.020€. Nous avons alors comme rentabilité nette de charges : 4.01%.

Pour finir, vous avez la rentabilité nette-nette qui est une rentabilité nette de charges ajoutée de la fiscalité, des dépenses annexes ainsi que des recettes. Sa détermination est faite en ajoutant au coût du bien les droits de mutation, presque 8% du montant brut de l’achat et les travaux éventuels. L’on intègre les loyers charges y compris tout en augmentant les prélèvements sociaux ainsi que les assurances. 

Quelle autre méthode pour calculer la rentabilité de l’ immobilier

Afin de pouvoir avoir une idée précise sur la rentabilité locative de votre investissement sans avoir bien sûr à passer par de lourds chemins de calcul, la méthode de Larcher est mise à votre disposition.

En effet, cette méthode reprend le calcul de la rentabilité brute, mais cette fois-ci sur 9 mois de loyers et non sur 12 mois. À ce niveau, l’on pourrait estimer que les autres dépenses (la fiscalité) et les charges ont une valeur de 25% des loyers. Ce qui aboutit alors à trois mois de loyers. Considérons pour une dernière fois notre exemple sur le studio tout en faisant le calcul avec la méthode de Larcher. Alors le calcul se fait comme suit : 650 × 9 / 150.000 × 100 = 3,90%. 

Donc on peut déduire que la rentabilité locative nette de ce bien se trouve aux environs de 3,90%.

La rentabilité locative est le rapport entre ce que votre logement loué vous a rapporté c’est-à-dire les loyers et ce que ce dernier vous a coûté (prix d’achat, entretien, crédit, etc.). Il est important de le connaître afin de mieux gérer vos différentes dépenses.

Partager :