Qu’est-ce qu’un client non professionnel ?

Pour l’artisan, il est parfois difficile de donner des citations claires et précises. Qu’il s’agisse de services personnalisés ou personnalisés, comment pouvons-nous estimer le coût de la main-d’œuvre ? Pour se protéger légalement, chaque spécialiste de la construction doit connaître la valeur juridique du devis .

Dans cet article, découvrez tous les tenants et aboutissants de la citation artisanale  : qu’est-ce qu’une citation, est-elle obligatoire, quelles sont les mentions légales à placer, et quels sont vos recours possibles pour les litiges ?

A lire en complément : Comment avoir une attestation CNSS ?

Qu’ est-ce qu’un devis ?

Une citation est un document écrit qui lie un entrepreneur, ici dans l’industrie de la construction, à son client. En créant une offre pour son point de vue, le professionnel offre un service à certaines conditions.

Par conséquent, l’estimation a deux valeurs essentielles  :

A voir aussi : Comment connaître sa complémentaire retraite ?

  • Tout d’abord correspond à la valeur commercial : l’ entrepreneur est au courant des détails de la construction et est en mesure de comparer les offres.
  • La seconde est la valeur juridique de la citation : une fois signée, la citation oblige les deux parties et sert de contrat.

Une citation est-elle obligatoire pour le travail ?

En vertu de la législation en vigueur, la citation pour le travail n’est pas nécessairement obligatoire. Cependant, cela devient lorsque le montant du service effectué dépasse 150€, et pour certains types de travaux.

En effet, dans le bâtiment, certains services doivent être fournis après la signature du devis afin de maintenir leur valeur juridique .

Parmi les travaux qui nécessitent une évaluation sont les opérations :

  • installation, réparation ou entretien d’équipements ou d’équipements électriques ;
  • dépannage, entretien ou réparation de maçonnerie, balayage, isolation, vitrage, système électrique, peinture, plomberie, revêtements Toiture, etc. ;
  • remplacement de pièces ou d’éléments à la suite de services antérieurs.

Quand la citation devient-elle engageante ?

La signature oblige les parties

Avant de signer, le devis est juste une proposition commerciale d’un professionnel que le client peut accepter ou non.

Rien ne l’oblige donc à demander plusieurs devis, provenant de différents fournisseurs, pour comparer les prix de chacun.

valeur juridique de l’offre La n’est créée que si elle est signée par les deux parties. Il doit inclure les mots « bon à faire » ou « bon à travailler », puis lie le fournisseur au client.

La valeur juridique de l’évaluation est la même que le contrat

Ici, l’estimation signée pour les travaux oblige l’entreprise de construction à effectuer efficacement les services, pour le montant et la durée déterminés ci-dessus et indiqués dans l’estimation.

En conséquence, un professionnel prend un engagement en termes de travail, de coûts et de délais. Si le dépôt est effectué après la signature de l’évaluation, cela signifie également que le contrat est finalement accepté.

Si vous vous retirez du contrat après paiement, une indemnisation peut être déclarée.

Le devis ne peut pas être résilié

Une fois signé, la résiliation de l’évaluation n’est pas possible. Il a la même valeur juridique que le contrat, valide et légal.

Cependant, il y a quelques exceptions, et l’ annulation de l’évaluation signée est possible sous certaines conditions : dates de livraison ou application du délai de rétractation (le délai de rétractation n’est valable que pour la sollicitation à domicile).

Le devis peut être modifié à l’aide d’annotations

Il est également possible de modifier l’offre si les conditions initiales changent. Pour ce faire, il est nécessaire la création d’un amendement à l’estimation des dépenses .

Bien plus facile que de créer une nouvelle citation à partir de zéro, l’annotation permet de modifier les éléments de l’offre initiale et de les rendre officiels une fois la signature signée.

Il sera alors soumis à des conditions d’implémentation identiques au premier montant (prix, durée, méthodes d’exécution).

Lire : quand et comment apporter un amendement à la citation ?

Mentions légales confirmant la valeur juridique de l’évaluation

Avis obligatoires

Pour que l’offre soit conforme, elle doit contenir des mentions obligatoires. Ces derniers représentent la valeur juridique de la cotation et ne peuvent être soumis à l’interprétation des parties.

Parmi ces informations légales figurent :

  • date ;
  • mention de « Devis » et numéro d’offre unique ;
  • nom et adresse de votre entreprise ;
  • nom du client ;
  • gratuit ou nature payée de l’offre ;
  • durée de l’offre
  •  ; date de début
  • des travaux ; durée prévue du travail ;
  • services détaillés, en quantité et unité de prix
  •  ; prix de la main-d’œuvre ;
  • coûts secondaires (voyage ou autre) ;
  • somme finale en taxes hors. TVA et TVA.

Pour une liste complète et complète des mentions obligatoires des mentions d’emploi, allez à cet article : Estimations de travail : quelles sont les mentions obligatoires ? Vous pouvez également vérifier celui-ci si vous recherchez un modèle d’offre pour votre propre entrepreneur.

Avis facultatifs

Outre les mentions légales et obligatoires, l’artisan peut décider de placer des avis facultatifs. Dès qu’ils sont conformes à la loi, le fournisseur est libre d’ajouter des conditions supplémentaires sur l’évaluation .

Parmi les plus communs sont :

  • mesures acceptées paiements ;
  • dates de paiement et dates de paiement ;
  • frais de déplacement ;
  • pénalités de retard.

Quelles conséquences en cas de non-respect de l’inscription par une partie ?

Possibilité d’annuler une offre signée sous certaines conditions

Comme expliqué ci-dessus, le devis ne peut être résilié que sous certaines conditions.

Par exemple, si un professionnel ne respecte pas les délais ou conditions ou modifie ses prix, le client a le droit d’annuler la vente et le contrat.

Dans le cas d’une demande de résiliation, la demande est présentée sous la forme d’ une lettre recommandée avec confirmation de réception .

En revanche, le client ne peut se rétracter du contrat sans raison parce que sa signature d’évaluation l’a impliqué dans le processus. Le professionnel peut alors demander aux tribunaux de faire valoir leurs droits.

2 Règlement des différends

Si une entreprise souhaite régler un litige avec un client qui ne respecte pas sa part de marché, elle utilise deux types de solutions :

  • solution amicable : le redémarrage par e-mail ou par courrier peut parfois suffire à résoudre le problème. Dans le cas contraire, il reste un recours pour remédier à l’inconduite, qui nécessitera un règlement de la somme inscrite sur le jugement signé ; un
  • recours devant le pouvoir judiciaire : un professionnel doit s’adresser à son tribunal local lorsque les réclamations restent inférieures à 4 000 euros. Si la demande est supérieure au montant, l’affaire doit être portée devant la Magistrate Court. Un avocat est recommandé ici, mais pas obligatoire. L’action du différend sera examinée par le tribunal, qui sera en mesure de remettre le titre exécutif à l’huissier de justice et de faire la saisie au nom du créancier

Valeur juridique de l’évaluation en résumé

évaluation a d’abord un but commercial : présenter au client une offre d’acceptation et confirmer la livraison du service. Une fois le contrat signé, l’ aspect juridiqueest modifié et adopté, au lieu du contrat L’ entre les deux parties en ce qui concerne le service en question. Cette option est facultative dans la plupart des cas, sauf dans le secteur de la construction, où faire le devis est une pratique courante. Dans tous les cas, il est certainement conseillé d’offrir à un client de se protéger légalement.

Il ne peut être résolu (sauf pour un défaut d’une partie), mais il peut être modifié par un changement d’évaluation. Sa valeur juridique est totale tant que les avis obligatoires et facultatifs sont légalement valides, clairs et précis.

En cas de non-respect des clauses spécifiques aux citations faites par une partie, la situation peut être réglée à l’amiable ou par appel devant le système de justice.

Ainsi, l’offre est un atout juridique puissant pour sécuriser les relations avec les clients et les flux de trésorerie . Tout d’abord, il fournit une couverture en cas de violation de la part des clients et contribue ainsi à maintenir un esprit calme !

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons