L’histoire de Satoshi Nakamoto, l’inventeur du bitcoin

135
Partager :
acheter-des-bitcoins.fr

« Satoshi Nakamoto » est le pseudonyme évoqué quand on parle de l’inventeur du Bitcoin. Oui, on dit bien pseudonyme, car on ne sait pas si on fait référence à un homme, à une femme, à une intelligence artificielle ou à un groupe de personnes. L’identité de cet inventeur du Bitcoin fait l’objet de plusieurs théories.

acheter-des-bitcoins.fr

A voir aussi : Comment gagner de l'argent sans rien payer ?

Satoshi Nakamoto, un nippo-américain ?

C’est en 2014 que Leah McGrath Goodman, une journaliste du magazine Newsweek, tombe sur Dorian Prentice Satoshi Nakamoto. D’après elle, c’est cet homme nippo-américain de 54 ans qui se cache derrière ce concept de b-money et de bitgold. Elle a bien fait ses recherches, car elle a découvert que cet homme portait avant le nom de « Satoshi Nakamoto ». Il aurait changé son nom à ses 23 ans pour s’afficher en tant que Dorian Prentice.

Si Leah McGrath Goodman est aussi arrivée à cette théorie, c’est qu’elle a aussi découvert que ce nippo-américain était passionné des mathématiques et de l’informatique, ce qui l’a conduit à la création du Bitcoin. Il n’a pas fallu attendre longtemps après la publication de l’article de la journaliste que la théorie a été démentie sur le compte du créateur du Bitcoin. La publication a été claire sur ce compte : « I’m not Dorian Nakamoto » que l’on peut traduire par « Je ne suis pas Dorian Nakamoto ».

A lire en complément : Comment créer une cryptomonnaie ?

Des études menées sur l’identité de Satoshi Nakamoto

Tout le monde semble être intéressé par l’identité réelle de l’inventeur du Bitcoin. Des chercheurs de l’université Aston en Angleterre se sont aussi penchés sur le sujet en se basant sur la linguistique des messages. Ils ont comparé la manière d’écrire de plusieurs personnes susceptibles d’être l’inventeur du Bitcoin avec la rédaction du « Cryptography Mailing List ». Cette étude a mené vers plusieurs personnes, mais on a retenu Nick Szabo. Si vous voulez acheter des bitcoins, retrouvez plus d’infos sur ce site.

Une autre étude menée par Skye Grey, un autre chercheur spécialisé en stylométrie, est également arrivée à la même conclusion, notamment au même nom « Nick Szabo ». Cette théorie a aussi été renforcée par Nathaniel Popper, un journaliste du New York Times. Face à toutes ces spéculations, l’informaticien et cryptographe, Nick Szabo a pris la parole. Il souligne que ces spéculations sont bien flatteuses, mais il n’est malheureusement pas le grand Satoshi, inventeur du Bitcoin.

Et si c’était Craig Steven Wright ?

Avec toutes les informations démenties, certains n’ont pas baissé les bras et ont désigné Craig Steven Wright comme l’inventeur du Bitcoin. Cette théorie-ci qui a été confirmée par un article paru dans Wired semble d’ailleurs être plus plausible. Craig Steven Wright est un informaticien et entrepreneur australien d’environ une quarantaine d’années.

Pour Gavin Andresen, le scientifique en chef de la Fondation Bitcoin, il n’y a pas non plus l’ombre d’un doute. « Satoshi Nakamoto » est Craig Steven Wright. Suite à la rencontre physique des deux hommes à Londres, Gavin Andresen a été bien convaincu que c’était le monsieur qui aurait communiqué avec lui de 2010 à 2011 lors de la création du Bitcoin.

Face à cette découverte de l’identité réelle de Satoshi Nakamoto, Craig Steven Wright a même présenté des documents pour démontrer que oui, c’est bien lui l’inventeur du Bitcoin. Malheureusement, des experts ont prouvé que les documents n’étaient pas véridiques. C’est là que cette combinaison « Satoshi Nakamoto – Craig Steven Wrigth » s’est écroulée. L’entrepreneur australien n’a pas non plus cherché à démentir les dires de ces experts.

D’autres noms, d’autres identités …

A un moment, on a aussi désigné Hal Finney comme l’inventeur du Bitcoin. Cette théorie aurait été avancée, de par le fait que c’est ce développeur qui aurait bénéficié de la première transaction en Bitcoin du fameux Satoshi Nakamoto. Une comparaison linguistique menée par le journaliste de Forbes, Andy Greenberg, a aussi bien recadré cette théorie. Malheureusement, Hal Finney n’a pas pu répondre à cette spéculation, car il meurt en 2014.

Une stagiaire chez SpaceX aurait aussi confié que Satoshi Nakamoto n’est autre qu’Elon Musk. Un très long article a été publié sur Medium à ce sujet, mais il a été aussi très vite démenti par Elon Musk lui-même. On laisse aussi entendre que derrière le Bitcoin se cache :

  • la NSA,
  • des groupes technologiques,
  • des chercheurs, notamment Neal King, Vladimir Oksman et Charles Bry.

Jusqu’à présent, Satoshi Nakamoto reste bien loin derrière les feux des projecteurs et on n’est pas encore prêt à découvrir sa vraie identité.

Partager :