Quelle est la seule assurance obligatoire ?

73
Partager :

Il existe 4 assurances obligatoires pour les particuliers. Il existe de nombreux contrats d’assurance. Mais parmi tous les contrats offerts par les entreprises ou les courtiers, il n’y a que quelques assurances obligatoires, c’est-à-dire imposées par la loi, que vous soyez un particulier ou une entreprise, y compris l’assurance maladie ou l’assurance auto. En outre, certains contrats ne constituent pas une assurance juridiquement contraignante, mais sont imposés par des institutions telles que l’assurance emprunteur.

A lire aussi : Quelle assurance pour une voiture de plus de 10 ans ?

D’autres types de contrats, tels que la santé complémentaire, les conditions ou garanties mutuelles (protection juridique, accidents de la vie ou hospitalisation), sont facultatifs et donc sans obligation de souscrire, mais restent très utiles pour les problèmes de la vie quotidienne.

En tant que professionnel, votre entreprise peut vous obliger à contracter une assurance obligatoire telle que la responsabilité civile professionnelle. De plus, d’autres contrats, tels que P&C Pro, ne sont pas une responsabilité, mais il est fortement recommandé de protéger votre entreprise, votre équipement, vos employés et vous-même.

A lire aussi : Est-il obligatoire d'avoir une assurance habitation ?

Pour en savoir plus sur l’assurance obligatoire, que vous soyez privé ou professionnel, ainsi que sur l’assurance facultative fortement recommandée, lisez le reste de cet article.

Qu’est-ce que l’assurance obligatoire pour les particuliers ?

Il y a 4 les types de contrats d’assurance obligatoires qu’une personne doit souscrire. Obligatoire signifie que la loi exige que vous y souscriviez et vous expose à des sanctions (amendes ou même dans certains cas des peines d’emprisonnement).

D’autres sont facultatifs, c’est-à-dire que vous n’êtes pas légalement tenu de vous abonner, mais ils seront fortement conseillés ou parfois imposés (par exemple par les banques ou les écoles).

Assurance obligatoire : Quels contrats doivent être souscrits ?

  • Assurance maladie obligatoire

Tout résident français doit être couvert par l’assurance maladie et maternité. Quelle que soit votre situation ou votre activité professionnelle, vous devez être lié à un système de sécurité sociale obligatoire. Si vous n’avez pas d’activité ou de statut professionnel, vous serez attaché à la personne sur laquelle vous comptez. Il peut s’agir de votre conjoint, parents, tuteur, etc. Ou vous devrez adhérer à PUMA (ex-CMU). C’est votre statut professionnel qui déterminera le Fonds à laquelle vous devrez contribuer (CNAM pour les employés, RSI pour les artisans, MSA pour les agriculteurs et professions connexes, CANCAVA ou Bio pour les commerçants, etc.).

  • Assurance responsabilité civile

Ce contrat (souvent inclus dans votre assurance habitation) vous protège en cas de réparation financière à payer en cas de dommages matériels, immatériels ou physiques causés à un tiers. Il s’agit généralement du contrat d’assurance minimum requis, car il couvre essentiellement le préjudice causé à un tiers par vous ou par la personne assujettie à votre responsabilité (p. ex. les enfants mineurs). Les dispositions relatives à l’assurance responsabilité sont définies à l’article 1er 240 à 1 244 du Code civil. Dans certains cas, il est possible de souscrire une extension de la garantie, qui couvrira les dommages non couverts par l’assurance responsabilité civile (assurance automobile, animaux de compagnie, etc.).

  • Assurance habitation

Les propriétaires imposent l’achat d’une assurance habitation à chaque personne qui signe le bail. Depuis la mise en œuvre de la loi Alur du 26 mars 2014, chaque locataire d’un appartement doit souscrire un contrat d’assurance à domicile. Auparavant, seuls les locataires de biens non meublés avaient cette obligation. En l’absence d’assurance dans la maison, le propriétaire a le droit de demander l’expulsion de l’appartement si la clause de location le précise. Dans certains cas, c’est le propriétaire qui souscrit l’assurance habitation. Son montant est reporté au loyer. Cependant, vous avez le droit de refuser ce contrat si vous le possédez déjà. Dans ce cas, le contrat doit avoir des garanties équivalentes aux garanties offertes par le propriétaire.

  • Assurance auto obligatoire

Cette assurance est destinée à vous protéger en tant que conducteur en cas de dommages matériels ou de lésions corporelles infligés à un autre conducteur (voir Assurance jeune conducteur). Il est également possible de couvrir les dommages matériels et personnels pour vous et votre véhicule. Si nous parlons d’assurance automobile, ce nom relie en fait tous les véhicules à moteur. En ce qui concerne l’assurance automobile, la partie obligatoire de l’assurance concerne la responsabilité, c’est-à-dire les garanties couvrant tout dommage (matériel, immatériel ou physique) causé à un tiers à bord du véhicule. Ceci est conforme à l’article L.211-1 du Code de la route. En cas de défaillance de votre assurance auto, vous êtes passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 3 750€. Vous risquez également une peine privative de liberté et/ou la révocation du permis, selon les circonstances et le poids des dommages.

Quand parlons-nous de l’assurance facultative pour les particuliers ?

Certains contrats d’assurance ne sont pas obligatoires du point de vue de la loi, mais certaines institutions les imposent. Ceci s’applique notamment aux accords suivants :

  • Assurance de l’emprunteur

Légalement, ce n’est pas obligatoire. Néanmoins, c’est le type d’accord imposé par les institutions bancaires ou financières lors de la souscription d’un prêt, en particulier l’immobilier. Le plus souvent, cette assurance garantit le remboursement d’un prêt en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité d’une ou de plusieurs personnes assurées.

  • Assurance scolaire

Encore une fois, c’est légalement une assurance facultative. Cependant, les écoles les imposent aux élèves inscrits. L’assurance scolaire protège l’élève (étudiant ou lycéen) en cas de dommages subis par eux-mêmes ou causés à un tiers.

D’autre part, les autres assurances sont facultatives et non taxées, mais elles restent très utiles pour assurer une protection minimale à l’assuré et à sa famille. Il s’agit essentiellement de contrats « garantis ». Par conséquent, il est fortement recommandé de s’abonner à :

  • Garantie de protection juridique

L’assuré est alors protégé en cas de procédure judiciaire. Vous pouvez en faire la demande dans deux situations. Si vous demandez une indemnisation pour des dommages encourus (comme un litige avec un entrepreneur) ou pour si un tiers estime que vous êtes responsable des dommages qu’il a subis. Des explications peuvent être trouvées ici. Veuillez noter que si nécessaire, il existe de nombreuses possibilités de consulter un avocat gratuitement ou par téléphone.

  • Garantie pour les accidents de la vie

Il s’agit de protéger et d’indemniser l’assuré ou sa famille après un « accident de vie ». Le présent appel porte notamment sur les accidents domestiques, les accidents récréatifs, les catastrophes naturelles, les accidents médicaux, les saisies ou les attaques.

  • Garantie hospitalière

Ces contrats d’assurance couvrent tout ou partie des frais hospitaliers non couverts par la Sécurité Sociale. C’est un contrat de menu à la carte, comme un super réciproque.

  • Contrat de santé supplémentaire (accord mutuel) en plus du remboursement de la sécurité sociale

A compter du 1er janvier 2016, les Sociétés sont tenues de constituer un fonds commun de placement pour tous les salariés. Cependant, un accord mutuel obligatoire peut être refusé.

Remarque : Certains contrats d’assurance comprennent ce genre de garanties. C’est particulièrement le cas des garanties de protection juridique, par exemple dans le cas des contrats d’assurance bancaire ou automobile. Lorsque cette clause fait partie du contrat d’assurance, ses limites s’appliqueront dans le cadre du contrat. Par exemple, si elle est incluse dans l’assurance automobile, l’assurance légale ne couvrira que les dommages subis ou causés par un accident de voiture.

Assurance professionnelle obligatoire : Qu’est-ce que c’est ?

Peu de professions exigent une assurance obligatoire. Toutefois, l’assurance responsabilité professionnelle est imposée pour certaines opérations.

De plus, l’achat d’une assurance immobilière professionnelle et non-accident est fortement recommandé, quel que soit le domaine de pratique de votre entreprise.

  • Assurance responsabilité professionnelle

L’assurance obligatoire pour les entreprises est liée à l’activité professionnelle elle-même. Seules certaines professions l’imposent en raison des risques encourus pendant l’exercice. Ceux-ci comprennent l’assurance responsabilité professionnelle. Cela est dû au fait qu’il est obligatoire pour les professionnels de la santé et les avocats, les comptables, les agents de succession ou d’assurance et les agents de voyages. Si c’est facultatif pour d’autres professions, elle peut être utile. Entre autres choses, si un client, un fournisseur ou un tiers peut contester l’entreprise. Et que cela pourrait avoir de graves implications financières pour l’entreprise.

  • Professionnel de l’assurance des biens et accidents 

Obligatoire, Promity et Non-Accident, l’assurance Protégera votre entreprise en cas de pertes (incendie, dégât des eaux, etc.), en cas de vol ou d’événement qui pourrait mettre en danger son activité et sa durabilité.

Partager :