Comment resilier une garantie décès ?

315
Partager :

Vous avez souscrit une assurance décès que vous voulez résilier aujourd’hui ? Votre contrat d’assurance-décès énonce généralement, de façon claire et précise, les conditions de votre retrait. Voici nos conseils sur la façon de mettre fin à l’assurance décès en toute tranquillité d’esprit.

Résiliation de l’assurance décès : Consultez votre contrat d’assurance décès

Pour faire face à des difficultés financières, s’adapter à un changement de travail ou de famille, etc., il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les souscripteurs d’assurance-décès veulent résilier leur contrat. Par définition, une assurance décès est, comme toute assurance, régie par un contrat. Il définit précisément les droits et obligations de chaque partie (ici vous et votre assureur).

A lire aussi : Quelle société pour investissement immobilier ?

Avant de vous engager à résilier votre assurance décès, faites attention aux conditions de cette rupture de contrat et aux pertes financières inhérentes à ce processus. Mort l’assurance n’a pas le même fonctionnement que l’assurance-vie. Le but de ce type d’assurance est de payer le capital en cas de décès, et non en cas de rupture de contrat. En mettant fin à votre assurance décès, vous êtes donc exposé à la perte de vos cotisations. Les conséquences de la résiliation doivent être clairement indiquées dans votre contrat.

Cessation de l’assurance décès : ce que dit la loi Chatel

Comme pour la plupart des contrats d’assurance, l’assurance décès fonctionne selon le principe du renouvellement tacite : elle est automatiquement renouvelée chaque année, sans l’intervention de votre part, ni de l’assureur. Pour mettre fin à votre assurance décès, vous devez en informer votre assureur, dans un délai minimum de 2 mois avant la date anniversaire du contrat, par lettre recommandée avec accusé de réception. Après cette période, votre contrat est automatiquement renouvelé pour un an (sauf conditions particulières).

A lire également : Qu'est ce que la théorie du cycle économique réel ?

Depuis 2008, la loi Chatel oblige les compagnies d’assurance à informer leurs assurés de la date limite de renouvellement tacite du contrat. Néanmoins, la résiliation d’une assurance décès en vertu de la loi Chatel ne peut être valable. La raison ? La loi Chatel ne s’applique pas aux contrats d’assurance décès. Il appartient donc au souscripteur de l’assurance décès de rester vigilant à la date anniversaire de son contrat afin d’anticiper sa résiliation. Vous êtes également libre de demander à votre assureur les conditions (date, méthode, etc.) de résiliation de votre décès d’assurance à tout moment de l’année.

Partager :